Frédéric avait peur d’apprendre à nager ( conte à lire aux enfants à partir de 4 ans: la peur de la nouveauté)

     Je vais vous raconter l’histoire d’un petit garçon qui s’appelait Frédéric. Frédéric était un petit garçon plein de joie, mais un jour, ses parents décidèrent qu’il était suffisamment grand pour faire de la natation. Frédéric avait très peur, il ne savait même pas ce que c’était la natation, et personne ne lui expliqua. On lui dit juste qu’il lui fallait un maillot de bain pour aller dans l’eau. Parfois Frédéric avait dû mal à dormir. Il se posait tellement de questions sur la natation.

     Et puis un matin, sa maman lui dit : « C’est le moment Frédéric de faire de la natation. Prends ton sac à dos avec ton maillot de bain » et nous y allons. Frédéric avait comme une boule dans le ventre, il avait envie de pleurer. C’était effrayant ce nouveau mot : « natation ». Mais il obéit à sa maman, elle avait l’air tellement contente d’y aller. La piscine n’était pas très loin, il leur suffisait de marcher.

     Même en marchant, Frédéric avait mal au ventre, comme une boule coincée. Il n’avait vraiment pas envie d’aller dans ce nouvel endroit. Et puis quand il arriva, il entendit pleins de cris. Cela lui faisait vraiment peur. Il y avait des enfants qui criaient et d’autres qui pleuraient. Si des enfants pleuraient, c’était sûrement que la natation cela n’avait rien de drôle mais que sa maman ne le savait pas.
– Je n’ai pas envie d’y aller maman, lui dit alors Frédéric. Je veux rentrer à la maison.
– Ça va aller mon chéri, tout va bien se passer, lui répondit-elle.

     Mais Frédéric n’était pas rassuré. Sa maman lui disait cela alors que pleins d’autres enfants pleuraient. Sa maman n’allait vraiment pas bien, peut-être qu’elle ne l’aimait plus. Elle voulait l’emmener dans un endroit où on est triste et malheureux. Frédéric se mit à pleurer, il ne voulait pas rester, il voulait rentrer chez lui, avec sa maman. Alors, à ce moment-là, une dame arriva.
– Et bien alors mon bonhomme, que t’arrive-t-il ?
Frédéric ne répondit pas, il continua seulement de pleurer pour faire comprendre à sa maman qu’il voulait partir de cet endroit et que si elle l’aimait, elle ne devait pas le laisser.
– Je crois qu’il a eu peur en entendant tous ces cris dit sa maman.
– Oh oui, je comprends. C’est normal, c’est la première fois que tous ces enfants viennent à la piscine. Alors ils se demandent ce qui va se passer. Je vais t’expliquer. Ici, à ton âge, on apprend à s’amuser dans l’eau, à mettre la tête sous l’eau, à jouer avec les autres enfants.
– Je ne veux pas mettre la tête sous l’eau, je pourrais me noyer.
– Rassure-toi, tu ne mettras pas la tête sous l’eau la première fois, tu le feras quand tu te sentiras prêt. Je suis là pour que tu apprennes en toute sécurité.

     Ce que lui dit cette dame, le rassura un petit peu, mais Frédéric avait toujours la boule dans son ventre, il ne savait pas pourquoi. La dame leur montra où il pouvait se changer, elle allait l’attendre au bord du bassin. Frédéric mit son joli maillot de bain tout neuf, prit une serviette de toilettes et partit, avec sa maman rejoindre la dame, qui était une maitre nageuse. Cela voulait dire qu’elle apprenait aux enfants à aimer l’eau.
C’est quand il arriva au bord de l’eau qu’il réalisa que sa maman n’avait pas mis son maillot de bain.
– Maman, tu as oublié de mettre ton maillot de bain, lui dit alors Frédéric, tu ne vas pas pouvoir aller dans la piscine.
– Mais mon chéri, je ne vais pas aller dans l’eau, c’est toi qui prends des cours de natation, moi je sais déjà nager.

     Frédéric sentit alors la boule dans son ventre qui gonfla. Sa maman voulait l’abandonner dans l’eau. Elle ne l’aimait pas suffisamment pour rester avec lui. Frédéric se mit alors à pleurer. Il pleura tellement fort qu’il était inconsolable, même quand sa maman lui disait des mots gentils. Il n’arrivait pas à y croire.
Il faut dire que quand il était plus petit, Frédéric avait déjà eu peur d’être abandonné. Un jour, alors que ses parents faisaient les courses dans un supermarché, il ne les avait plus vus, ils marchaient trop vite. Il avait eu très peur. Ses parents l’avaient retrouvés, mais depuis il avait toujours peur quand il ne voyait pas ses parents.
Alors la maître nageuse arriva.
– Tu sais c’est un joli cadeau que ta maman te fait. Elle te permet de grandir, bientôt tu seras un grand garçon, autonome, qui saura y arriver tout seul.
– Cela veut dire que maman veut m’abandonner.
– Non, ta maman sera toujours là pour toi, elle veut que tu apprennes toutes les belles choses de la vie. Tu seras fier de toi, tu sauras nager et tu pourras t’amuser dans l’eau sans avoir peur.

     Frédéric sourit, c’est vrai que cela serait drôlement chouette de savoir nager tout seul, comme un grand.
– Alors sa maman se rapprocha et lui donna un gros bisou, en lui disant qu’elle était fière de son grand garçon, qu’elle serait toujours là pour lui.

     Les mots doux de sa maman et les paroles de la maître nageuse réconfortèrent Frédéric. Il rentra dans l’eau facilement.

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s