Se sentir bien dans sa peau

Lou se sent seule et incomprise. Une rencontre va tout changer.

Il était une fois Lou. Lou avait peu d’amis, elle se sentait très seule. Il arrivait qu’elle soit avec d’autres jeunes mais elle se sentait si différente qu’elle préférait rester seule par peur d’être déçue. Elle ne savait pas quoi leur dire, souvent même leurs jeux, leurs conversations l’ennuyaient. Lou se demandait souvent si elle n’avait pas un problème. Les autres avaient tellement l’air de s’amuser entre eux.

Lou grandit et sa solitude se fit de plus en plus pesante, elle pleurait souvent le soir.

Par un beau jour d’été, alors que Lou se promenait, elle rencontra une femme, Apolline qui promenait ses deux chiens. Lou s’arrêta pour les caresser. Apolline et Lou se mirent à discuter. Lou se sentit tout de suite à l’aise.

Pendant plusieurs jours, Lou et Apolline se retrouvèrent.

-Tu sais Lou, lui dit un jour cette femme, je comprends ce que tu ressens. Quand j’avais ton âge, je me sentais différente. Je ne me sentais pas à l’aise avec les jeunes de mon âge, je ne savais pas quoi dire. Pendant longtemps, j’ai mémorisé leurs conversations pour pouvoir avoir des sujets de discussion. J’étais très fatiguée de cette situation. J’ai beaucoup pleuré. Et puis un jour, j’en ai eu marre. J’ai décidé d’apprendre à me connaître moi, de voir quels étaient mes atouts. Je me suis mise à la couture, et petit à petit j’ai rencontré des gens comme moi, qui me ressemblent et je me suis sentie à ma place.

-Je ne me sens bien avec personne.

-Parce que tu ne les as pas encore rencontrées, mais je t’assure, tu n’es pas seule.

A ces mots, Lou pleura, elle se sentait si seule.

-Fais des choses qui te plaisent à toi.

– Oui, mais je veux que les autres m’aiment.

– Les autres t’aimeront quand tu t’aimeras toi.

– Et s’ils trouvent ce que je fais bizarre ?

– Tu trouveras des gens qui aimeront les mêmes choses que toi.

– Et s’ils se moquent ?

-Tu n’es pas obligée de tout dire à tout le monde. Fais-toi confiance, teste. Tu verras ce qui te fait le plus plaisir, ce qui fait que tu te sens à ta place.

Lou mémorisa ses paroles et se sentit plus légère. Les jours suivants, elle commença à ramasser du bois dans la forêt. Elle les ramena chez elle et fabriqua des objets. Lou ne vit pas le temps passer, concentrée, elle adorait.

Un jour, elle se décida à en parler à Apolline.

-Bravo Lou, tu viens de te trouver une passion. Tu suis tes envies.

-Oui mais je suis toujours seule, et personne ne m’aime.

-Moi, je t’aime.

-Oui mais vous êtes une adulte.

-Je suis sûre qu’il y aurait pleins de jeunes qui aimeraient fabriquer des objets en bois avec toi. Peut-être qu’ils n’osent pas, peut-être qu’ils ne savent pas qu’ils aiment cela. Montrer un autre chemin possible, c’est permettre aux autres de faire pareil, tu comprends?

-Oui.

    Les jours passèrent, Lou décida de suivre les conseils d’Apolline, elle se mit à faire toutes les choses qui lui faisaient vraiment plaisir. Elle se mit à lire des livres sur les secrets de la forêt, sur le bois et se rendit compte qu’elle était vraiment agile de ses mains. Ses parents furent impressionnés par tous ces objets en bois qu’elle avait fabriqués et décidèrent d’organiser une exposition. Lou prit peur, tout le monde allait savoir ce qu’elle faisait, tous les jeunes de son âge allaient se moquer d’elle, elle serait la risée de tout le village.

-Tu n’es plus obligée de te cacher désormais Lou. Tu peux être fière de toi, de ce que tu es. Peut-être que certains ne comprendront pas ta passion, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais désormais les jeunes de ton âge sauront qui tu es vraiment, et ce que tu aimes. Quand ils viendront vers toi, ils sauront quelle personne tu es. Tu seras dans ta vérité.

-Oui, mais j’ai peur. On s’est si souvent moqué de moi.

-Je comprends. Tu peux te protéger des critiques, en te créant un bouclier lumineux. Tu imagines que tu es protégé par un bouclier. Tous les mots blessants rebondissent dessus et les éloignent. Et puis, tu sais, lors de ton exposition ne viendront que les personnes intéressées.

Lou ferma les yeux et imagina un bouclier de lumière. Elle se sentit tout à coup plus forte, protégée.

-Et puis, je vais te dire mon secret, lorsque que j’ai le trac face à une situation, je l’imagine et tout se passe merveilleusement bien.

Le jour de l’exposition, de nombreuses personnes passèrent devant les objets de Lou. Beaucoup s’exclamaient et trouvaient les objets magnifiques, certaines personnes voulurent même les acheter. Lou était heureuse. A la fin de l’exposition, un garçon vint la voir et lui dit.

-C’est très beau ce que tu fais.

– Merci.

– Moi je fabrique des objets en argile.

Le garçon montra des photos à Lou et lui expliqua comment il faisait. Lou trouva cela très intéressant. Ils discutèrent un long moment.

Les jours suivants, ils prirent l’habitude de se retrouver, de discuter et de fabriquer des objets en argile ou en bois. Lou venait de rencontrer son premier ami de son âge. Elle était très heureuse, Apolline avait raison, en se découvrant des choses qu’elle aime, elle allait se sentir beaucoup mieux et même rencontrer des amis qui lui ressemblaient.

 
What do you want to do ?

New mailC

 
What do you want to do ?

 

New mailCopy

 CopyrightFrance.com

 
What do you want to do ?

 

New mailCop


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s